Types de joueurs et d’utilisateurs

Richard Bartle a constaté qu’il existe différents types de joueurs grâce à ces études sur les MMO (massively multiplayer online games : jeux massivement multijoueur). Dans le cadre de systèmes gamifiés, ces types de joueurs ne sont pas assez suffisant pour rendre compte de la réalité. Andrzej Marczewski a donc établi un schéma des types d’utilisateurs  propre à la gamification. Il est nécessaire de connaître ces profils afin de concevoir un système adapté aux utilisateurs.

Dans le modèle conçu par Marczewski, il y a 6 types de joueurs. Il existe 4 types basiques intrinsèques : Achiever, Socialiser, Philanthropist et Free Spirit. Ils sont motivés par des motivations intrinsèques nommées RAMP : Relatedness, Autonomy, Mastery et Purpose, que je développe ici. Les deux autres types sont le Disruptor et le Player, qui sont un peu plus complexes que les précédents.

Gamification-User-Types-Hexad-500x496

  • Socialisers : ils sont motivés par les relations (Relatedness) : ils souhaitent interagir avec les autres utilisateurs et créent des liens sociaux.
  • Free Spirit : ils sont motivés par l’autonomie et l’expression de soi (Autonomy). Ils veulent créer et explorer.
  • Achievers : ils sont motivés par la maîtrise (Mastery). Ils souhaitent apprendre de nouvelles choses et à s’améliorer. Ils veulent des défis à surmonter.
  • Philanthropists : ils sont motivés par les objectifs et les significations (Purpose). Ces personnes sont altruistes : elles veulent donner aux autres utilisateurs et enrichir la vie des autres sans attendre de récompense en retour.
  • Players : ils sont motivés par les récompenses (Reward). Ils feront ce qu’il faut pour les obtenir.
  • Disruptor : ce types d’utilisateurs est motivé par le changement (Change). Ils souhaitent généralement perturber le système, que ce soit directement ou à travers d’autres utilisateurs afin d’imposer des changements bénéfiques ou négatifs.

Bien évidemment, les utilisateurs ne peuvent pas être rangés dans telle ou telle catégorie. Ils incarnent plusieurs de ces catégories, si ce n’est parfois toutes, à des degrés différents. Ce modèle permet aux designers d’inclure les utilisateurs dans la conception de leur système. Il est possible d’encourager le ou les types de comportements recherchés qui seront bénéfiques pour le système.

Les types d’utilisateurs intrinsèques

Ce sont les 4 types intrinsèques suivants : Philanthropist, Achiever, Socialiser, et Free Spirit.

intrinsic user types

Les Socialisers recherchent l’interaction avec autrui. Ils aiment se sentir connectés aux autres. Ce sont eux qui développeront le réseau social interne de votre système.

Les Free Spirits sont divisés en deux sous-catégories : les Creators et les Explorers. Les Creators veulent construire de nouvelles choses. Ce sont eux qui créeront le plus de contenu personnel et ils auront des avatars fantaisistes. Les Explorers n’aiment pas être restreints dans la façon d’effectuer leur aventure personnelle et de découvrir le système. Ce sont eux qui sont le plus à même de trouver les failles d’un système.

Les Achievers veulent être les meilleurs, ou au moins, accomplir des choses dans le système. Ils font cela pour eux-même et sont en compétition avec les autres, mais pour devenir meilleur que ces derniers. Le système leur fournit le support et les autres sont un moyen de se surpasser. Ils peuvent aussi être motivés par le statut comme une représentation de leur achèvement personnel. Ils ont besoin d’un système qui les enrichit et les mène à la maîtrise.

Les Philanthropists veulent se sentir comme une partie de quelque chose de plus grand. Ils aiment donner aux autres et n’attendent rien en retour. Ce sont eux qui répondront inlassablement aux questions posées sur un forum, et ce juste parce qu’ils aiment aider. Ils sont à la recherche d’un système qui les autorisent à aider les autres et qui leur donne un sens.

Player : 4 sous-catégories extrinsèques d’utilisateurs

La catégorie Player est sous-divisée en quatre catégories afin de mieux rendre compte de la réalité. Le type d’utilisateur nommé Player est important à cerner car la plupart des gens intégrant un système gamifié sont là pour les récompenses. Andrzej Marczewski estime qu’il faut essayer de les convertir en l’un des quatre utilisateurs intrinsèques (Socialiser, Free Spirit, Achiever, Philanthropist). En effet, des tests ont montré que les types extrinsèques avaient tendance à se convertir à leur types intrinsèques analogues (le Networker deviendra Socialiser), mais ce n’est pas forcément le cas à chaque fois. Marczewski conseille de penser aux types d’utilisateurs intrinsèques qui bonifieront le système, tout en incluant des récompenses pour motiver les différents types de Players.

player user subsystem.png

La catégorie Player comprend donc quatre sous-catégories : Self-Seeker, Consumer, Networker et Exploiter.

  • Self-Seeker : Ce groupe d’utilisateurs agira comme les Philanthropists. Ils répondront aux question des gens, partageront leur connaissance et seront serviables, uniquement s’ils sont récompensés pour cela. S’il n’y a pas de récompenses, ils ne le feront pas. Ils peuvent être utile au système. Cependant, si on leur demande de s’impliquer pour la récompense, ces derniers privilégieront la quantité à la qualité.
  • Consumers : Ils feront ce qu’il faut pour obtenir les récompenses. Ils apprendront de nouvelles choses ou bien relèveront des défis pour ces récompenses. Mais s’ils peuvent obtenir des récompenses pour ce qu’ils font déjà, c’est encore mieux ! Ils correspondent aux personnes qui font un concours juste pour le prix ou qui achètent dans un magasin uniquement pour le programme de fidélité.
  • Networker : Contrairement aux Socialisers, les Networkers sont à la recherche de contacts utiles, et uniquement de ceux dont ils pourront tirer bénéfice. Ce type d’utilisateur suit les personnes les plus influentes sur les réseaux sociaux, non parce qu’ils sont intéressés par ces personnes, mais bien pour accroître leur influence et les mener à une récompense.
  • Exploiter : Comme les Free Spirits, ces personnes sont à la recherche des limites du système, où peuvent-ils aller et ce qu’ils peuvent faire. Cependant, il faut trouver de nouvelles manières de les récompenser. En effet, s’ils trouvent une faille, ils chercheront à l’exploiter plutôt qu’à prévenir les dirigeants du système. Ils chercheront aussi à construire uniquement pour vendre.

 

Disruptor : 4 sous-catégories d’utilisateurs

Les Disruptors perturbent le système d’une manière ou d’une autre, positivement ou négativement, en agissant sur les autres utilisateurs ou sur le système lui-même. Comme pour la catégorie Player, il existe 4 sous-catégories d’utilisateurs pour les Disruptors : Griefer, Destroyer, Influencer, et Improver.

disruptorsubcategory

  • Griefer : Ce type d’utilisateur veut affecter de manière négative les autres, juste parce qu’il le peut. Cela peut être parce qu’ils n’aiment pas le système ou par simple amusement. Dans la plupart des systèmes gamifiés, ils n’ont pas leur place. Les designers doivent trouver un moyen de les faire changer d’avis ou de les évincer.
  • Destroyer : Ce type d’utilisateur veut directement briser le système actuel. Cela peut être en le piratant ou en trouvant des failles dans les règles qui les autorisent à nuire à l’expérience d’autrui. Les designers peuvent tenter de les faire changer en Improver ou bien, de les évincer.
  • Influencer : Ces utilisateurs essaient de changer la façon dont le système fonctionne en agissant sur autrui. Le designer peut les intégrer dans le processus de changement quand le système en a réellement besoin.
  •  Improver : Ce type interagit avec le système avec les meilleures intentions du monde. Il peut le pirater ou trouver des failles mais leur but est de changer le système pour le mieux. Ils sont similaires aux Free Spirits : ils veulent une chance d’explorer le système, de trouver des problèmes et de les réparer. Les Improvers peuvent aider massivement le designer à améliorer le système. S’ils ne se sentent pas entendus, ils pourraient devenir Destroyers.

Même s’ils représentent une faible minorité des utilisateurs, les Disruptors peuent être très puissants. Ce type d’utilisateur est complexe et peut s’avérer très utile pour améliorer le système. Attention tout de même car mal gérés, ils peuvent également le détruire.

Le dodécagone des types d’utilisateurs

A travers tout ceci, Andrzej Marczewski a donc discerné 12 catégories d’utilisateurs pour la gamification. Voici un schéma résumant ces 12 types, reliés aux motivations intrinsèques.

usertypesgamificationdodecad.png

Tous les types d’utilisateurs peuvent s’affecter les uns et les autres dans un système. Afin de créer un système équilibré, il faut respecter les différences de chacun, et bien sûr, intégrer ces types d’utilisateurs dans la création du système. Il est recommandé de commencer par les 4 types intrinsèques (Socialiser, Free Spirit, Achiever, Philanthropist) afin que cela soit plus clair, avant de passer à un système plus complexe.

Pour terminer, voici une vidéo dans laquelle Andrzej Marczewski explique lui-même ces différents types d’utilisateurs :

 

Keep your mind open !

D.L.

Publicités

2 réflexions sur “Types de joueurs et d’utilisateurs

  1. Andrzej Marczewski | Gamification Sphère 22 mars 2016 à 18 h 37 min Reply

    […] Achiever, Free Spirit, Socialiser, Philanthropist, et Disruptor. J’explique précisément ici ces […]

    J'aime

  2. […] de se demander si l’analyse ne serait pas plus fine en prenant en compte le modèle d’Andrjez Marczewski des types […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :